Sébastien Mégraud et Grégory Salinas dans l'open space de l'agence Mediacrossing

Mediacrossing

Agence de communication digitale

Depuis plus de 10 ans, Mediacrossing accompagne les marques, entreprises et institutions dans leur communication digitale. L’agence est structurée autour de pôles complémentaires : stratégie, design, développement web, contenus. Implantée à Floirac, l’entreprise est fidèle à la Rive Droite depuis sa création.
La rédaction

L’entreprise est dirigée par Grégory Salinas, ex-directeur de la régie publicitaire du groupe RTL pendant 17 ans, et Sébastien Mégraud, “technophile niveau expert”.

Quelle valeur ajoutée apporte Mediacrossing?

À Mediacrossing, on propose des solutions complètes de communication digitale, qui partent de la définition de la stratégie, pour aller jusqu’à sa mise en place et à son suivi. On est une agence assez importante (20 collaborateurs), car on a fait le choix d’intégrer toutes les compétences (conseil, production, contenu). De cette manière on peut travailler très vite, on ne dépend pas de l’emploi du temps d’un freelance. Et puis maîtriser toute la chaîne de production, c’est un vrai confort pour assurer une synergie entre le marketing et la technique. Dans nos locaux, on tient aussi à faire vivre un esprit d’équipe. C’est également vrai avec nos clients. On veut être dans le partenariat, l’échange, et non dans une relation client-prestataire. C’est en se nourrissant les uns des autres, en connaissant parfaitement les besoins de nos clients, qu’on trouve les meilleures idées !

Comment définiriez-vous la philosophie de votre agence ?

On veut donner du sens à ce que l’on fait. Pour nous, ça veut dire s’investir autant dans la stratégie que dans la création d’outils. Nos actions ont du sens, parce qu’elles ont été pensées du début à la fin, en partenariat avec nos clients. À Mediacrossing, on tient aussi à avoir des actions de mécénat. Ce sont des projets qui sont partagés avec les équipes. C’est intéressant pour les collaborateurs, car ils s’investissent dans des projets différents. Cela témoigne aussi de notre vision de l’entreprise : créatrice d’emplois et actrice de l’environnement dans lequel elle est implantée.

Dites-nous en plus sur vos choix de communication.

L’utilisateur est au centre de nos réflexions. Tous nos projets digitaux passent donc par le prisme de l’UX (expérience utilisateur). On intègre aussi les critères d’accessibilité, d’ergonomie et de qualité. Tout cela doit bien sûr se faire avec un objectif de performance, via le webmarketing, avec une attention particulière portée au référencement naturel (SEO). C’est pour cela que l’on produit beaucoup de contenus, (plusieurs centaines de contenus éditoriaux et vidéos chaque année). On mise bien évidemment sur le social (via l’animation et le community management) et le mobile (par une approche mobile-first et responsive). Si tous ces mots vous font peur (rires), pas de panique, on est là pour vous expliquer et vous conseiller !

À qui s’adressent vos prestations ?

40% de nos clients sont en Nouvelle-Aquitaine. Le reste vient de la France entière (Paris, Toulouse, Lyon, …). Nous travaillons aussi bien pour des grandes marques de vins et spiritueux, des collectives dans l’agroalimentaire, des enseignes commerciales et de distribution, des collectivités territoriales, des instituts de recherche, ainsi que pour des PME. L’éventail est très large.

Votre implantation en ZFU a-t-elle été un atout ?

Au tout début de Mediacrossing, on s’est installé en Zone Franche Urbaine à Lormont. Le loyer était attractif à notre arrivée. Malheureusement, du fait de notre activité, nous ne remplissions pas tous les critères d’éligibilité. À l’époque, nous n’avions pas pu trouver d’habitants de la ZFU avec les qualifications dont on avait besoin. Aujourd’hui, nous sommes à Floirac et nos collaborateurs viennent de toute la France.

Plus que la ZFU, on peut dire que la Rive Droite a des atouts indéniables. On y vit bien ! On sait que circuler à Bordeaux peut faire perdre beaucoup de temps. Là, grâce aux axes routiers et aux transports en commun, nos locaux sont facilement accessibles pour nos clients et nos salariés. La Rive Droite de Bordeaux est aussi attractive, puisque la majorité de nos collaborateurs se sont installés dans les communes aux alentours !

Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

On souhaite continuer à se développer sur nos marchés actuels, tout en explorant de nouvelles solutions et formats innovants. Pour ce qui est de notre fonctionnement interne, on encourage les collaborateurs à prendre les initiatives et à influer sur la trajectoire de l’entreprise. La communication digitale est par nature verticale et non horizontale, c’est pareil à Mediacrossing. On prévoit aussi de déménager à Bègles, dans des locaux plus grands. Mais on gardera le lien avec la Rive Droite ! Après tout, avec le pont Simone Veil, Floirac et Bègles seront des villes voisines.

La rédaction

  • GPV
  • Bordeaux Métropole
  • Bassens
  • Bordeaux
  • Cenon
  • Floirac
  • Lormont
  • Pôle Emploi
  • PLIE des Hauts de Garonne
  • Mission Locale
  • Hauts de Garonne Développement
  • D2C Gironde
  • Gironde